Vous êtes ici

Prélèvement à la source : dernière ligne droite pour les entreprises

Michel Albouy, professeur de finance à GEM
Publié le
21 Décembre 2018

L’entrée en vigueur du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu est fixée au 1er janvier 2019. Quels sont les recommandations et les derniers ajustements à réaliser, du côté des entreprises comme des salariés ?

Entretien avec Michel Albouy, professeur de finance à Grenoble Ecole de Management, et professeur émérite à l’Université Grenoble Alpes.

Quel est l’objectif numéro un du prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu ?

Le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu consiste à supprimer le décalage d'un an entre la perception des revenus et le paiement de l'impôt sur ces revenus. Il vise donc à adapter le recouvrement de l'impôt au titre d'une année à la situation réelle de l'usager (revenus, événements de vie) au titre de cette même année, sans en modifier les règles de calcul.

Quelles sont les principales conséquences pour les entreprises ?

Les entreprises supportent de nouvelles prérogatives. Mais, selon qu’elles soient grandes ou plus petites, l’impact du prélèvement à la source n’est pas le même. Selon l’Inspection générale de finances (IGF), le coût du basculement vers le prélèvement à la source est compris entre 26 et 50 € par salarié, chaque année, pour les TPE et PME… contre 6 € pour les grands comptes à 8 € pour les entreprises de taille intermédiaire. En effet, ces dernières – grandes entreprises et ETI – sont déjà très informatisées et profitent des économies d’échelle. En d’autres termes, le coût du prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu pèse sur les TPE et PME. Le coût global englobe les changements de logiciels, la redéfinition des processus de paie, ainsi que la formation du personnel, et parfois l‘embauche de spécialistes fiscaux.

Quelles sont donc les dernières recommandations à formuler aux entreprises ?

La première recommandation, importante, est de communiquer et d’informer les salariés de l’impact qu’aura le prélèvement à la source sur leur feuille de paie. Pourquoi ? Car des incompréhensions peuvent persister, notamment sur le taux de prélèvement qui sera appliqué par l’administration fiscale : taux neutre ; taux individualisé ou taux personnalisé – le taux qui sera appliqué par défaut, en l’absence de choix de l’administré. Ensuite, parce que la déclaration de revenus des personnes physiques, intégrant les revenus salariaux, les rentes, les produits financiers, les revenus fonciers…, n’est absolument pas supprimée. En fonction de cette déclaration, l’administration fiscale effectuera un réajustement selon le montant prélevé par l’entreprise et versé au fisc. Autre point clé : l’entreprise doit avoir mis en place un mandat SEPA, car le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu ne s’effectue pas par virement, mais par prélèvement automatique.

Et les principales recommandations aux salariés…?

La première recommandation est de s’informer, en amont, auprès de l’administration fiscale pour anticiper le revenu net disponible, qui figurera sur sa feuille de paie au 31 janvier 2019. Il est important de rappeler aux salariés que leur premier interlocuteur reste l’administration fiscale, et non l’entreprise. C’est ainsi que les salariés n’ont aucune information à transmettre à l’employeur. C’est l’administration fiscale qui s’adresse à l’entreprise, tous les 15 du mois, en lui transmettant le taux d’imposition fiscale pour chaque salarié.

Quels seront les principaux bénéfices du prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu pour l’Etat, les entreprises et pour les salariés ?

Pour l’Etat, le principal bénéfice est d’optimiser le taux de recouvrement de l’impôt sur le revenu (qui était déjà élevé en France) et de s’assurer de rentrées financières régulières tout au long de l’année. L’Etat pourra également, avec ce système, fusionner plus facilement l’impôt sur le revenu avec la CSG s’il le souhaite. Pour les entreprises, il n’y a que des coûts supplémentaires et d’éventuels problèmes avec leurs salariés. Enfin, pour les salariés, les avantages sont faibles surtout pour ceux qui avaient déjà opté pour la mensualisation et ils devront de toutes façons remplir leur déclaration de revenus comme auparavant. Pour les jeunes qui débutent ils commenceront à payer leurs impôts dès la première année alors qu’avant ils bénéficiaient du décalage d’un an qui était bienvenu pour s’installer dans la vie…

Cela pourrait vous intéresser

  • Climat mondial des affaires : mars 2018
    Publié le 19 Décembre 2018

    Climat mondial des affaires : décembre 2018

    Nous rapportons dans ce document la perception du climat des affaires par les responsables financiers français et la comparons aux résultats obtenus en Europe et dans le reste du monde. Nous évaluons également les sources de risque pour l’entreprise...

  • Publié le 20 Septembre 2018

    Climat mondial des affaires : septembre 2018

    Nous rapportons la perception du climat des affaires par les responsables financiers français et la comparons aux résultats obtenus en Europe et dans le reste du monde. Nous évaluons également les sources de risque pour l’entreprise ainsi que les...

  • Climat mondial des affaires DFGG-GEM
    Publié le 15 Juin 2018

    Climat mondial des affaires : juin 2018

    Nous évaluons la perception du climat des affaires par les responsables financiers français et la comparons aux résultats obtenus en Europe et dans le reste du monde. Nous évaluons également les ressources de risque pour l'entreprise ainsi que les...

  • Nathalie Devillier, professeur associée en droit du numérique à GEM
    Publié le 11 Juin 2018

    Vidéo : Blockchain et santé, un couple inarrêtable ?

    La technologie de la chaîne des blocs (blockchain) pourrait demain agréger les données de santé des patients au sein d'un système décentralisé et infalsifiable. Mais comme l'explique Nathalie Devillier, professeur associée en droit du numérique à...

  • Nathalie Devillier, professeure de droit, à Grenoble Ecole de Management
    Publié le 17 Avril 2018

    Protection des données : comment le RGPD campe la pleine responsabilité des entreprises ?

    Comment les entreprises doivent-elles préparer l’échéance de 25 mai 2018 ? Nathalie Devillier, professeure de droit, à Grenoble Ecole de Management livre 7 recommandations clés.

  • Climat mondial des affaires : mars 2018
    Publié le 16 Mars 2018

    Climat mondial des affaires : mars 2018

    Nous évaluons les sources de risque pour l’entreprise ainsi que les prévisions de croissance des ratios clés de gestion. Pour le premier trimestre 2018, l’enquête a été ouverte du 13 Février au 1er Mars.

  • L’Europe affiche un optimisme record
    Publié le 21 Décembre 2017

    Climat mondial des affaires : optimisme record en Europe

    Nous évaluons les sources de risque pour l’entreprise ainsi que les prévisions de croissance des ratios clés de gestion. Pour le quatrième trimestre 2017, l’enquête a été ouverte du 21 novembre au 7 décembre.

  • Lamya Kermiche, professeur associé à Grenoble Ecole de Management au département Finance, Innovation et Gouvernance.
    Publié le 03 Juillet 2017

    Recherche : Audits conjoints, une perspective encourageante pour dynamiser le marché de l’audit

    Depuis la disparition du cabinet Arthur Andersen en 2002, le secteur de l’audit est très surveillé par les responsables politiques. Les activités d’audit sont en effet concentrées au sein de quatre grands acteurs, réunis sous l’appellation de Big...

  • Climat mondial des affaires : mars 2018
    Publié le 22 Juin 2017

    Climat mondial des affaires juin 2017 : gain significatif pour l'Europe

    Ce rebond est essentiellement tiré par la France qui enregistre un saut de près de 10 points passant de 55,5 en mars à 64,9 en juin. Il semble clair que l'élection du nouveau président Macron a un effet important et positif sur le moral des...

  • L’optimisme est toujours de mise aux Etats-Unis
    Publié le 13 Avril 2017

    Quand l'Amérique rit, l'Europe pleure

    L'évolution du climat des affaires depuis 2005 montre que l'optimisme est plutôt du côté des États-Unis. Pourquoi un tel pessimisme du côté européen ? Analyse par Philippe Dupuy qui coordonne l'enquête menée auprès des directeurs financiers dans le...

  • Publié le 20 Mars 2017

    Climat mondial des affaires : l’optimisme est toujours de mise aux Etats-Unis

    Deux mois après l’investiture du président Trump, notre indicateur de climat des affaires affiche une nouvelle progression pour atteindre 68,5 en mars contre 66,5 en décembre sur une échelle de zéro à cent. Sur un an glissant l’indicateur enregistre...

  • Jean-Michel do Carmo Silva est Professeur associé à Grenoble Ecole de Management
    Publié le 21 Février 2017

    Nomination : Jean-Michel Do Carmo Silva élu nouveau président de l'AFD&M

    A l’occasion du conseil d’administration du 27 janvier 2017, Jean-Michel do Carmo Silva a été élu président de l’AFD...

  • Certificat en Finance d’Entreprise
    Publié le 13 Février 2017

    Un Certificat en Finance d’Entreprise pour accroître vos compétences

    Le nouveau Certificat en Finance d’Entreprise s’adresse aux professionnels de la finance, souhaitant évoluer vers les directions financières des entreprises industrielles et commerciales. Ses enseignements modulables s’adaptent également à des non...

  • Publié le 28 Juin 2016

    Baromètre du Climat mondial des affaires : le niveau d’optimisme rebondit globalement

    Rapport #7 - Été 2016. Nous rapportons dans ce document la perception du climat des affaires par les responsables financiers français et la comparons aux résultats obtenus en Europe et dans le reste du monde. Nous évaluons également les sources de...

  • Financial Times logo
    Publié le 20 Juin 2016

    Le MSc Finance se maintient dans le top 12 mondial des meilleurs masters en finance

    Pour la troisième année consécutive, le Financial Times a classé le MSc Finance de Grenoble Ecole de Management à la 12ème place du classement des meilleures formations en finance dans le monde.

  • Publié le 07 Janvier 2016

    Baromètre du climat des affaires : l’optimisme se stabilise

    Nous rapportons dans ce document la perception du climat des affaires par les responsables financiers français et la comparons aux résultats obtenus en Europe et dans le reste du monde. Nous évaluons également les sources de risque pour l'entreprise...

  • Publié le 23 Juin 2015

    Baromètre de la finance : Climat mondial des affaires juin 2015

    La perception du climat des affaires par les responsables financiers français et la comparons aux résultats obtenus en Europe et dans le reste du monde. L'évaluation des sources de risque pour l'entreprise ainsi que les prévisions de croissance des...