Vous êtes ici

Dispositif Pro-A

Depuis le 1er janvier 2019, le dispositif Pro-A remplace et modifie la période de professionnalisation. Il a pour objet de favoriser, par des actions de formation alternant enseignements théoriques et pratiques, le maintien dans l’emploi et l'évolution de certains salariés.

Qui peut en bénéficier ?

Les salariés doivent répondre à deux critères :

  • Être en contrat à durée indéterminée (CDI), à temps partiel ou complet, ou en contrat unique d’insertion à durée indéterminée (CUI-CDI)
  • Avoir un niveau de formation inferieur ou égal à la licence

Avantages pour les salariés

  • Obtenir un diplôme
  • Valider un niveau de qualification inférieur à la licence 
  • Développer ses compétences et son employabilité́ 
  • Se former dans son entreprise sur son temps de travail tout en conservant sa rémunération et sa protection sociale
  • Bénéficier d’une mobilité́ interne ou d’une reconversion

Pour quelles formations ?

Dans le cadre de la Pro-A, la formation doit avoir une durée minimale de 150 heures et préparer à l’obtention :

  • D'un diplôme, titre professionnel ou certification, enregistrés au RNCP,
  • D'un CQP ou CQPI (Certificat de Qualification Professionnelle) reconnu dans les classifications d’une CCN (Convention Collective Nationale),
  • D’actions de formation permettant de valider les acquis de l’expérience (durée minimum de 150 h minimum non exigée art. D6324-1 du Code du travail modifié),
  • Du socle de connaissances et de compétences (durée minimum de 150 h minimum non exigée art. D6324-1 du Code du travail modifié).

Pour quelle durée ?

  • Elle est comprise entre 6 et 12 mois et peut durer jusqu’à 36 mois pour les 16-25 ans non diplômes du secondaire ou de l’enseignement technologique ou professionnel
  • D’un minimum de 150 heures, la durée de formation est comprise entre 15 et 25 % de la durée totale de la période

 Plus d’informations sur le site du Ministère du Travail et du Service Public